Dans plusieurs articles de presse parus recemment il était fait état de pressions qu'aurait subi le juge Trevidic, en charge, entre autres, des dossiers Rwanda et Karachi (1).

Ces pressions auraient été diligentées par le pouvoir politique en place, et mises en oeuvre par une hierarchie judiciaire aux ordres.

Dans le même temps le juge Courroye, en charge de dossiers à caractére politique, comme l'affaire Bettencourt, était mis en examen pour une affaire de fadettes (2).

Le contexte politique actuel et son ambiance de fin de régne donne à ces affaires un éclairage particulier. Guerres des ambitions, coups bas et coups de Jarnac sont particuliérement fréquents dans ce milieu judiciaire qui ne s'est jamais remis en cause, y compris au sortir de l'Occupation où nombre de magistrats se sont particuliérement illustrés au service de l'occupant (3).

On pourra s'interroger sur la legitimité ou sur la sincérité des petits marquis de la Magistrature. On aura pas manquer de remarquer que l'essentiel de l'activité du juge Trevidic (porté aux nues par certains journalistes qui portaient aux mêmes nues hier des juges comme Mrs Jean-Pierre ou ...Courroye ) semble vouer à casser ou à salir le travail effectué par son prédecesseur , le juge Bruguiére. Ou à jouer de la guitare à la télé (4).

Mais ces petites guerres d'égo, de courses au tirages (5), de courses aux places, ne doivent pas masquer la réalité plus terre à terre d'une Justice en pleine débacle.

On se souviendra de l'affaire des disparues d'Auxerre, pauvres jeunes filles assassinées dans le chaos glauque d'une Justice où l'incompétence, la veulerie, la féneantise l'ont disputées au mépris le plus obscéne pour ce qu'il faut appellé le "petit peuple" (6).

On se souviendra mille autres affaires où la suffisance et l'irrespect se sont conjugués avec la bêtise la plus crasse. De l'affaire d'Outreau à la pétaudiére ignoble de la Valogne il y a beau temps que la Justice de ce pays s'est déshonoré.

Dans ce contexte les batailles de boules puantes qui se livrent entre eux Matamores Justiciers et Politiciens stipendiés ne peuvent apparaître que pour ce qu'elles sont : une misérable course aux prébendes et aux médias .

Et sous les horions minables et les minauderies médiatiques, les pitreries nauséabondes d'un "Maitre Eolas" (7), il y a le silence des justiciables. Et la honte de tous.

Le systéme Judiciaire est-il aussi autiste, non réformable, non amendable qu'il le parait ?

Y-a t-il encore un avenir pour la Justice dans ce pays ?

Ces questions restent encore en suspens... Pour combien de temps ?

 

1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_Tr%C3%A9vidic , http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/01/14/le-juge-antiterroriste-marc-trevidic-dit-subir-des-pressions-de-sa-hierarchie_1629738_3224.html

2) http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/espionnage-du-monde-le-procureur-courroye-convoque_1034840.html

3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Sections_sp%C3%A9ciales_en_France_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale

4) http://devantlatele.com/france2/status/1573540

5) Voir en particulier ce monument littéraire voué à la célebration du grand homme :  http://www.amazon.fr/Au-coeur-lantiterrorisme-Marc-Tr%C3%A9vidic/dp/2709635690 , 

6) http://denidejustice.wordpress.com/2010/02/22/2003-les-disparues-de-lyonne-incompetence-et-foutoir-judiciaire/

7) http://www.maitre-eolas.fr/