vatican-council-ii

Scandale au Vatican lundi dernier : une vidéo a été diffusée à un parterre de plus 300 evêques, réunis pour une reflexion sur la "nouvelle Evangélisation du monde".

Cette vidéo met en évidence l'islamisation de l'Europe. Par exemple il y est souligné que dans la France d'aujourd'hui 30 % des enfants sont musulmans, et qu'avant 2030 au moins un Français sur cinq sera musulman. Il y est prédit dans la même veine que la France sera une République Islamique avant 2060, du simple effet de la démographie.

Bien sûr cette vidéo, diffusée à l'initiative du Cardinal Ghanéen Turkson, a suscité de multiples protestations de l'auditoire ; elle a été fermement condamnée par l'instance vaticane en charge du dialogue avec l'Islam.

La veine caricaturale de la vidéo (dont on soupçonne qu'elle a été financée par des organisations evangélistes) ne doit néanmoins pas faire oublier que les faits qui y sont constatés, et que les chiffres qui y sont avancés reposent sur une réalité incontestable.

La dernier rapport de l'INSEE concernant l'immigration en France recoupe d'ailleurs en grande partie le propos de la vidéo, sinon dans la précision des chiffres (sans doute souvent exagérés dans la vidéo), du moins dans sa dynamique.

On apprenait dans ce rapport qu'aujourd'hui la population française compte 11% d'immigrés , et 13% de descendants d'immigrés de 2éme génération âgés de 25 à 54 ans. Nous savons qu'aujourd'hui la proportion de personnes de confession musulmane est exceptionnellement forte dans ces flux : les projets de constructions de mosquées,les demandes particuliéres concernant l'alimentation ou le vêtement en font foi. Le nombre de mosquées a par exemple doublé en 20 ans, et le port du voile islamique est devenu courant dans les rues de toutes les villes de France.

Nous savons par ailleurs que les conversions de Français de souche à l'Islam sont devenues elles aussi courantes. De maniére amusante dans le numéro du Parisien consacré au rapport de l'INSEE, une habitante musulmane d'une cité de Nemours nous apprenait qu'il n'y avait chez elle aucun probléme d'intégration : tous les "blancs" s'étaient convertis ! Nombre d''affaires nous montrent des francaises et francais de souche ayant embrassé l'Islam. Elles ne sont sans doute que l'écume d'une tempête. Le nombre de ces conversions est estimé entre 70000 et 110000 par l'INED, mais connaissant le peu de sérieux de cet institut, et ses orientations marquées, il est probable que ces chiffres ne sont qu'un minimum du minimum. 

Faut -il pour autant nous inquiéter de cette "Islamisation", ou plus simplement de cette poussée de l'Islam, dans notre pays ?

Aprés tout si des dizaines de milliers de Français de souche se convertissent à l'Islam, et si nous acceptons l'installation sur notre sol de millions de musulmans, comme nous l'avons fait depuis bientôt 50 ans, c'est que la question ne se pose plus : les Français ont acté cette présence de l'Islam et dans leur immense majorité ne s'en préoccupent pas.

Du moins dans la mesure où le "vivre ensemble" n'est point mis en cause. A cet égard les incidents survenus à propos de la nourriture "hallal" (qui voyaient des non-musulmans exposés à une consommation "hallal" du fait de l'absence d'étiquettage) et les malentendus à propos de la conception du rôle de la femme dans la société ont été particuliérement révelateurs. 

La déchristianisation de notre société a créé un immense appel d'air, une demande de "secours divin" à laquelle l'Islam répond. 

On comprendra néanmoins l'inquiétude des évêques de l'Eglise qui ont porté, ou "compris", la diffusion de la vidéo incriminée. Il n'est pas neutre de constater que ces Evêques issus de pays d'Afrique et du Moyen-Orient sont confrontés dans leurs pays à un Islam dominateur et conquérant.

Quand ici il est question de construire des mosquées, ou de transformer des églises en mosquées, il n'est souvent la-bas question que de "peur au ventre" quand on est Chrétien.

Cette vidéo qui a fait tant de bruit n'a donc créé au bout du compte qu'une tempête dans un bénitier.